Le 20 octobre 2021

Journée Mondiale de lutte contre la Douleur

Le 18 Octobre 2021, à l’occasion de la Journée Mondiale de la Douleur, le CLUD (Comité de LUtte contre la Douleur) de l’ASSAD-HAD a convié les soignants de l’établissement à parler de la douleur.

Au total, une trentaine de soignants du SSIAD et de l’HAD ont participé à l’évènement sur les antennes de Tours, Orléans et Chartres.

Plusieurs corps de métiers étaient représentés : des aides-soignants et aides-soignantes, des infirmiers et infirmières, des psychologues , des kinésithérapeutes, et des coordinatrices de services de soins…

L’après-midi a été rythmée par des échanges autour de plusieurs ateliers.

 

Autour de la projection d’un film sur les transmissions de la douleur

Dans un premier temps, les soignants ont pu assister à la projection d’un film tourné en interne et intitulé « Nos transmissions, une pratique efficace pour réagir face à la douleur du patient ». Le film retraçait les échanges entre un médecin, une infirmière et une aide-soignante au cours d’une réunion de synthèse.

Le visionnage a été suivi d’un débat animé autour de la transmission de la douleur et des méthodes de transmission de la douleur entre soignants.

Des échanges riches à l’issue de la projection !

Les échanges ont particulièrement été riches entre les services du SSIAD et de l’HAD, notamment en termes de partage d’informations et d’outils. Ainsi, les soignants du SSIAD ont pris connaissance d’outils d’évaluation de la douleur, lesquels peuvent être  utilisés par les équipes du SSIAD. Les équipes ont notamment intéressés par l’utilisation du TILT et de l’échelle de la douleur DN4.

 

Lecture animée du diaporama « Les facettes de la douleur »

Dans un second temps, les soignants présents ont également assisté à une lecture animée d’un diaporama visant à décrypter toutes les facettes de la douleur et les traitements non médicamenteux.

Cette projection a permis d’évoquer la nécessité de rendre le patient et son entourage plus participatif dans sa douleur.

S’en est suivi un débat sur la nécessité d’éduquer le patient à évaluer et à tracer sa douleur, et sur les moyens à mettre en œuvre pour le faire.

Déambulation et diffusion d’outils pratiques

Dans la salle, les soignants ont pu prendre connaissance de l’exposition des créations de patients, lesquels avaient été invités à faire un travail d’expression artistique de la douleur.

Les soignants présents ont pu repartir avec des outils pratiques, tels que la réglette EVA de la douleur et la fiche mémo sur la prise en charge de la douleur.

Enfin, à l’issue de la journée, les soignants ont pu renseigner un questionnaire de satisfaction, permettant aux organisateurs de mieux connaitre leurs besoins et leurs attentes, ce qui servira de chemin de fer pour conduire les actions de l’année à venir !